Catenacciu : la tradition corse du Vendredi saint

Le Catenacciu est une tradition corse du Vendredi saint. C’est une tradition religieuse très ancienne et une cérémonie nocturne qui se passe une fois par an.

Une tradition religieuse

Le Catenacciu est une tradition qui a vu le jour au XVIIe siècle grâce aux confréries de flagellants. Il y a eu une restauration avec l’œuvre de franciscains toscans. La poursuite de la tradition s’effectuait sous l’influence des rois, puis à travers les confréries. Il s’agit d’une procession trop célèbre pour être changé. C’est une tradition qui consiste à effectuer un chemin en croix en pente à travers la ville. L’idée, c’est de symboliser la montée du Christ au Calvaire. Cette tradition de l’homme enchaîné se déroule au cours de la procession du Vendredi saint. Cette fête religieuse se passe durant le week-end de Pâques. C’est un événement à ne pas manquer lorsqu’on est de passage en Corse.

Une cérémonie nocturne

Le Catenacciu est une cérémonie qui se déroule la nuit du Vendredi saint. À 21 h 30, la porte de l’église de Sainte-Marie qui s’ouvre marque le début de la procession. Il y a un cortège quittant l’église. Des chants de lamentu se déroulent durant cette procession nocturne. L’homme enchaîné est le pénitent rouge.

Il s’habille avec une aube écarlate et une cagoule rouge et marche pieds nus. Il porte une croix en chêne massif pesant 37 kg. Il a une chaîne d’un poids de 17 kg aux pieds. Son parcours est de 1,8 km. Il doit tomber trois fois sur le chemin, à l’image du Christ. La première fois sur la route Sant’ Anna, la deuxième sur la place d’a Porta, et la troisième près de l’ancienne chapelle Sainte-Lucie.

Le pénitent est une personne volontaire, qui a gravement péché et qui se repent. On ne peut être pénitent rouge qu’une seule fois dans la vie. Durant la cérémonie, il est accompagné d’un pénitent blanc et de 8 pénitents noirs. Des membres du clergé et de la confrérie du très saint sacrement se trouvent aussi près de lui. Il émet un bruit sinistre tout au long de son parcours.